Il existe peu de statistiques précises concernant l’exploitation et les abus sexuels des enfants, car ces crimes sont souvent cachés, secrets et associés à un sentiment intense de honte qui empêche les enfants et les adultes de demander de l’aide et de les dénoncer.

Bien que les statistiques relatives aux abus et à l’exploitation sexuelle soient des estimations et doivent être traitées avec prudence, vous devriez savoir que…


1 FILLE SUR 3 ET 1 GARÇON SUR 5 SERONT ABUSÉS AVANT L’ÂGE DE 18 ANS

« La plupart des enfants et des familles ne signalent pas les cas d’abus et d’exploitation en raison de la stigmatisation, de la peur et du manque de confiance dans les autorités. La tolérance sociale et le manque de sensibilisation contribuent également à la sous-déclaration. »

Source : Unicef, The Advocacy Center


ENVIRON 90% DES ENFANTS QUI SONT VICTIMES DE VIOLENCE SEXUELLE CONNAISSENT LEUR AGRESSEUR

« L’abus sexuel des enfants inclut :

• tout acte sexuel entre un adulte et un mineur, ou entre deux mineurs, quand on exerce le pouvoir sur l’autre.

• forcer, contraindre ou persuader un enfant à participer à tout type d’acte sexuel.

• les actes sans contact tels que l’exhibitionnisme, l’exposition à la pornographie, le voyeurisme, les communications à connotation sexuelle par téléphone ou Internet. »

Source : Darkness to light, Mémoire Traumatique et Victimologie


1 AGRESSEUR SUR 4 A MOINS DE 18 ANS

« Les délinquants pédosexuels commencent souvent à agresser à un âge précoce, et font souvent un grand nombre de victimes. »

« Plus l’enfant victime est jeune, plus il est probable que l’auteur soit un mineur. »

Source : Darkness to light, Mémoire Traumatique et Victimologie


LES PERSONNES AYANT SUBI UNE AGRESSION SEXUELLE DURANT LEUR ENFANCE ONT 7 FOIS PLUS DE RISQUE DE FAIRE UNE TENTATIVE DE SUICIDE

« Les enfants qui sont victimes d’abus sexuels ont un risque significativement plus élevé de stress post-traumatique et de développer plus tard des symptômes d’anxiété, de dépression et de faire des tentatives de suicide. »

« Ces problèmes psychologiques peuvent conduire à des perturbations importantes dans le développement et ont souvent un impact durable, conduisant à des dysfonctionnements et une détresse à l’âge adulte. »

Source : Darkness to light, Mémoire Traumatique et Victimologie


LA PORNOGRAPHIE JUVÉNILE EST UNE FORME D’EXPLOITATION SEXUELLE DES ENFANTS

« Nous avons vu une hausse historique dans la distribution de pornographie juvénile, dans le nombre d’images partagées en ligne et dans le niveau de violence associée à l’exploitation des enfants et aux crimes sexuels.
Malheureusement, la seule diminution constatée concerne l’âge des victimes.
Cela est — tout simplement — inacceptable. »

Source : Ministère de la Justice des États-Unis


INTERPOL TRAVAILLE À L’IDENTIFICATION DES VICTIMES, DES AUTEURS ET DES CONSOMMATEURS DE PORNOGRAPHIE JUVÉNILE

« En 2015, en moyenne sept victimes ont été identifiées chaque jour par Interpol.
Depuis 2001, près de 7 800 victimes ont été identifiées par Interpol et mises en sécurité.
Plus de 3 800 délinquants ont été arrêtés. »

Source : Interpol


 

 

Crédits infographies : 2016 © PedoHelp®, tous droits réservés.