La découverte de son corps et de celui des autres est signe d’une curiosité saine des enfants : c’est un jeu plaisant uniquement s’il est partagé entre enfant du même âge, c’est à dire du même niveau de maturité. En revanche, il n’est pas acceptable, ni adéquat, qu’un enfant abuse de son pouvoir sur un autre : les adultes doivent alors intervenir.

S’il est important d’essayer de répondre à la curiosité de l’enfant et à ses questionnements sur la sexualité en s’appuyant, si besoin, sur des livres adaptés à son âge, c’est toujours dans la limite de ses questions et de ses capacités de compréhension. Il est inadéquat de lui montrer ce qu’est le plaisir sexuel en le touchant, en lui demandant de vous toucher ou en lui montrant votre sexe ou des images sexuelles : aucun acte sexuel ne peut être considéré comme instructif.
Les explications adaptées sont éducatives et rassurantes, les actes sont des abus sexuels destructeurs.